théorie de la dissonance cognitive

Si dans les paradigmes précédents, la réalisation d’une conduite problématique tient une place centrale, le paradigme de l’infirmation des croyances (Festinger et al., 1956) envisage un éveil de la dissonance suite, quant à lui, à l’exposition forcée ou fortuite à une information inconsistante. Plusieurs types de comportements sont ainsi classiquement sollicités : les participants doivent parfois accepter de s’acquitter de la rédaction d’un essai contre-attitudinel (e.g., argumenter en faveur de la peine de mort alors qu’ils sont contre), d’un jeu de rôle contre-attitudinel (e.g., convaincre un pair du bien-fondé d’une position qu’ils désapprouvent), ou de la réalisation d’une tâche fastidieuse (e.g., recopier plusieurs pages de l’annuaire téléphonique) ; ils doivent encore parfois accepter de se priver de s’amuser avec un jouet particulièrement attrayant, de se priver de nourriture, de boisson ou de tabac, ou accepter de goûter une solution amère. Dans ce cadre, les expérimentateurs faisaient écrire aux participants des essais qui exprimaient des opinions contraires aux leurs. Higgins, F. (1960). An adaptive connectionist model of cognitive dissonance. On cherchait à savoir s’il existait des traits de personnalité stables susceptibles de définir un leader. Des méta-analyses ont suggéré que des interventions qui provoquent une dissonance cognitive pour atteindre un changement conceptuel montrent à travers de nombreuses études qu'elles augmentent significativement l'apprentissage des sciences et de la lecture[25]. Effect of the severity of threat on the devaluation of forbidden behavior. Une des techniques utilisées par les auteurs de ces crimes est l'induction d'une dissonance cognitive, afin d'exploiter les faiblesses déclenchées par celle-ci (la victime cherchant à résoudre l'inconfort déclenché par la dissonance cognitive). Les recherches menées par la suite soulignent le rôle fondamental du contexte de « liberté » dans l’obtention d’un effet classique de dissonance : cet effet ne peut être obtenu que lorsque l’on donne à l’individu le sentiment qu’il est libre de réaliser ou non le comportement problématique que l’on attend de lui (Brehm & Cohen, 1962 ; Linder, Cooper & Jones, 1967). De nombreuses interventions éducatives ont été conçues pour favoriser la dissonance chez les étudiants en augmentant leur conscience des conflits entre croyances précédentes et nouvelles informations (par exemple, en demandant à des étudiants de défendre leur croyances) et ensuite en leur fournissant ou en les guidant vers des explications nouvelles et correctes qui peuvent résoudre ces conflits[25]. La plupart des expériences menées sur la dissonance l’ont été dans le paradigme de la soumission forcée (Festinger & Carlsmith, 1959), paradigme ainsi dénommé dans la mesure où, à l’origine, les participants impliqués étaient systématiquement rémunérés ou menacés. The theory of cognitive dissonance: A current perspective. Soumission et idéologie. Harmon-Jones, E., & Mills, J. Les personnes moins rémunérées avaient moins de justifications externes du manque de cohérence avec leurs opinions habituelles, et elles devaient chercher une justification interne pour diminuer le haut degré de dissonance qu'elles ressentaient. Daryl Bem est l'un des premiers à critiquer la théorie de la dissonance cognitive. Il s'agit de la théorie selon laquelle l'individu ne tolère pas le désaccord pouvant advenir entre des éléments de son univers cognitif. nécessaire]. La carte de Hallmark annonce : « Faites bien attention à ne vous adresser que le meilleur » ; ce qui est un exemple de stratégie marketing qui crée un sentiment de culpabilité chez l'acheteur s'il part avec une carte moins chère. Fritz Heider a proposé une théorie de la motivation[50] reposant sur le maintien d'un équilibre psychologique, de ses valeurs et ses croyances au cours du temps. dissonance theory: progress and problems. Elle a été élaborée aux États-Unis par Léon Festinger (1919-1989), professeur en psychologie sociale à l’Université Stanford (Palo Alto, Californie). american psychologist, 45(5), 661-662. Cognitive dissonance: Private ratiocination or public spectacle? Une étude de 2010 a montré que le fait de se laver les mains avait le même effet[8]. Vaidis D. et Halimi-Falkowicz S. (2007). Les personnes peuvent réduire leurs chances de succès de telle façon qu'un échec à une tâche importante soit plus facile à justifier (par exemple, un étudiant qui boit la nuit avant un examen important en réponse à sa peur d'avoir une performance médiocre). Il est nécessaire, d’autre part, que l’individu puisse s’attribuer la responsabilité personnelle de son comportement. – festinger, l., & carlsmith, j. m. (1959). (1996). – brehm, j. w. (1956). Dans ce paradigme (Aronson, Fried & Stone, 1991), l’individu défend une position en rapport avec ses valeurs ou opinions (comportement engageant qui porte généralement sur de nobles causes), puis après un travail de remémoration, il est amené à admettre que, par le passé, il ne s’est pas toujours comporté en accord avec cette position (évocation de comportements de transgression). La réduction de la dissonance se traduira par une tendance à justifier a posteriori le choix opéré en maximisant ses attraits et en minimisant ceux de l’alternative rejetée. journal of personality & social psychology, 6, 245-254. Leurs intérêts de recherche portent tous deux sur la dissonance cognitive, le concept d’Engagement et les procédures d’influence sociale. Vaidis D. et Halimi-Falkowicz S. (2007). thèse pour le doctorat d’etat des lettres et sciences humaines. Les consommateurs pourraient chercher des informations à propos d'autres revendeurs. Selon les théoriciens du soi (conception de la théorie de la dissonance qui prédomine aux États-Unis), le soi joue un rôle fondamental dans l’éveil de la dissonance. Créer ou résoudre des dissonances cognitives peut avoir un impact déterminant sur la motivation des élèves[23]. La littérature publiée suggère que les conditions existent pour l'augmentation de la dissonance cognitive dans les achats : la décision implique que l'achat doit être important, par son coût effectif ou un coût psychologique important ; est personnellement pertinente pour le consommateur ; le consommateur a la liberté de choisir parmi des alternatives ; enfin, la décision doit être irréversible[40]. (1999). (2008). Une théorie âgée d’un demi-sièclePour la théorie de la Dissonance cognitive, l’année 2007 est une date anniversaire. La plupart des modes de réduction de la dissonance sont déjà évoqués par Festinger (1957), soit explicitement, soit au travers d’illustrations. Une étude empirique sur trois produits auprès 681 répondants montre que cet inconfort psychologique peut aussi survenir suite à … Si la théorie de la dissonance a pu être associée aux théories de la consistance dans un premier temps, ce n’est plus le cas aujourd’hui : la théorie de la dissonance cognitive présente notamment, en effet, un caractère motivationnel qui la démarque des autres théories. L'étude de la dissonance cognitive chez les consommateurs révèle des potentiels en matière de pratiques commerciales. – smith, e. e. (1961). toward an understanding of the motivation underlying dissonance effects: is the production of aversive consequences necessary ? Les personnes étaient rémunérées par des sommes différentes (par exemple 1 $ ou 10 $). Selon les théoriciens du New Look (Cooper & Fazio, 1984), la dissonance est éveillée par la réalisation d’un comportement problématique, si et seulement si ce comportement est accompagné de conséquences : (1) aversives ; (2) irréversibles ; (3) prévisibles ; et (4) clairement perçues par l’individu à l’origine de l’acte. Ces conceptions se distinguent notamment les unes des autres eu égard à leur définition des conditions nécessaires à l’éveil de la dissonance. Bienvenue à l’ère de la postvérité. « La théorie de l'équilibre de Heider », in Patrick Gosling (dir. – zajonc, r. b. 9-18. Les chercheurs ont conclu que les élèves qui pouvaient attribuer leurs efforts à une récompense arrêtaient de travailler en absence de cette récompense, alors que ceux qui ne pouvaient attribuer leur travail qu'à une motivation intrinsèque étaient conduits à trouver la tâche véritablement agréable. Des psychologues ont intégré la dissonance cognitive à des modèles de processus élémentaires d'apprentissage, notamment les modèles constructivistes. Cette théorie concerne les cognitions et les relations entre les cognitions. La théorie de la dissonance cognitive (1957) est lune des théories les plus connues de la psychologie sociale, et Festinger, son auteur, pourrait être considéré, selon Zajonc (1990), comme le Picasso de la discipline 1. The Social Animal. Des chercheurs dans une étude de 2010 examinèrent les préférences sociales et les normes relativement à un salaire donné de manière linéaire à trois individus. Ce mode de réduction ne représenterait cependant pas une voie spontanée de réduction : inscrits dans un script de soumission, les participants emprunteraient cette voie suite à la survenue, par exemple, d’un événement inattendu (rupture de script). La dissonance cognitive est donc ce que nous ressentons chaque fois que nos actes ne cadrent pas avec nos pensées. in e. harmon-jones & j. mills (eds), cognitive dissonance progress on a pivotal theory in social psychology (pp. Sinon, les consommateurs peuvent montrer un changement d'attitude en réévaluant le prix grâce à des références extérieures ou justifier le prix par des considérations sur la qualité. Integration of clinical and social psychology. – festinger, l. (1957). Dans de nombreuses situations expérimentales, la théorie de Bem et la théorie de la dissonance cognitive de Festinger faisaient des prédictions identiques, mais seulement la théorie de la dissonance cognitive prédisait la présence d'une tension déplaisante ou d'un agacement. Selon Festinger, plus la dissonance sera forte, plus le travail de réduction de la dissonance sera important. Par exemple, les participants peuvent (ou doivent) quelquefois justifier les raisons pour lesquelles ils ont accepté de réaliser un comportement problématique. Ainsi, l’individu rend son univers cohérent en trouvant des explications à son anxiété. – aronson, e., & fried, c., & stone, j. La théorie de la dissonance cognitive (Festinger, 1957) a essentiellement été mobilisée pour étudier les comportements post-achat. 1. On the measurement of the utility of public works. Bien que l'analyse fonctionne bien dans des situations économiques, les humains ne sont pas efficients quand il s'agit de comparer des coûts et des bénéfices[51]. Nous avons 226 invités et aucun membre en ligne, Copyright © 2005/2019 Psychologie-Sociale.com, Attributions, représentations et croyances. Il peut s’agir d’opinions, de pensées, de comportements ou même de croyances antagonistes. Reducing fears and increasing attentiveness: The role of dissonance reduction. La dissonance cognitive est un des éléments fondamentaux de la « mise en scène thérapeutique » (Therapeutic stage setting) telle que Y. Bressan l'a conçu dans le cadre de la neuropsychologie. En effet, un acte préparatoire contre-attitudinal va provoquer l’émergence d’une cognition génératrice inconsistante par rapport aux cognitions initiales du sujet. – brehm, j. w., & cohen, a. r. (1962). On étudie ensuite les conséquences en termes d’opinions ou de comportements liées à cet inconfort : le sujet se prononcera par exemple, en définitive, comme étant moins défavorable à la peine de mort qu’il ne l’était auparavant (il ajustera son attitude initiale, de manière à la rendre davantage conforme à l’acte problématique réalisé). Par exemple, il n’accordera que peu d’importance au comportement réalisé ou considérera in fine son attitude initiale comme secondaire. D’autres contextes sont susceptibles de jouer le même rôle que la liberté : par exemple lorsqu’un comportement problématique est irréversible, suivi de conséquences, ou encore réalisé publiquement. Aussi, dans l’objectif de trouver un équilibre interne, l’individu va faire en sorte de réduire la dissonance en ajustant ses cognitions de façon à rendre cohérent les éléments de son univers personnel. La croyance en un monde juste est bien présente dans la société.Le monde ne serait pas aléatoire, imprévisible et désordonné. journal of psychology, 21, 107-112. Les individus dont les conditions d'initiation étaient difficiles jugèrent le groupe qu'ils venaient d'intégrer plus intéressant que ceux qui avaient eu une initiation facile. Les participants rechercheront également activement tout ce qui peut leur permettre de justifier leur choix et éviteront soigneusement ce qui pourrait le remettre en question (exposition sélective à l’information). Sharot, T., De Martino, B., & Dolan, R.J. (2009). (1971). Choice-induced preferences in the absence of choice: Evidence from a blind two choice paradigm with young children and capuchin monkeys. Mais sans aller jusqu’à la peine de mort, nous sommes tous régulièrement confrontés, dans notre quotidien, à cet état d’inconfort qu’est la dissonance : quand nous venons de dire un petit mensonge, quand nous venons de faire un choix difficile, ou encore, quand ce qui nous paraissait évident s’avère être démenti, etc. Les chercheurs ont conclu que l'activité de rationalisation pouvait prendre place rapidement (quelques secondes) sans délibération consciente. Que tout écart par rapport à ces états va susciter un travail cognitif visant à le réduire. Oxford University Press. Selon la théorie du modèle basé sur l’action également (Harmon-Jones, 1999 ; Harmon-Jones & Harmon-Jones, 2002), la simple inconsistance entre deux cognitions suffirait à éveiller de la dissonance, tout comme le pensait Festinger (1957). Séverine Halimi-Falkowicz a réalisé sa thèse sous la direction de Robert-Vincent Joule et elle est actuellement membre du laboratoire de psychologie sociale de l’Université de Provence. Monroe, B.M., & Read, S.J. Téléchargement publicité Ajouter ce document à la (aux) collections Vous pouvez ajouter ce document à votre ou vos collections d'étude. Suite à cet éveil, le travail de réduction de la dissonance aboutit classiquement à une modification de l’attitude : l’individu ajustera son attitude de manière à ce que celle-ci soit davantage conforme au comportement problématique réalisé. Dans cette expérience, les enfants étaient laissés dans une pièce avec différents objets, notamment une pelleteuse très attirante (ou un autre jouet), après qu'on a expliqué à la moitié des enfants qu'ils seraient sévèrement punis s'ils jouaient avec le jouet en question et à l'autre moitié que ce serait une punition légère. En effet, voilà cinquante ans, Festinger publiait l’ouvrage princeps sur la théorie, devenue depuis une théorie majeure de la psychologie sociale. (1995). Ont-ils donné leurs possessions terrestres en vain ? plus loin), l’individu dissonant est susceptible d’essayer de modifier son univers social pour le rendre consistant avec ses croyances : il se livre alors à des comportements de prosélytisme, il s’entoure de personnes qui adhèrent à son point de vue, et évite les personnes susceptibles de le menacer. Qin, J., Kimel, S., Kitayama, S., Wang, X., Yang, X., & Han, S. (2011). La théorie de la dissonance cognitive propose donc une modélisation des conflits cognitifs pouvant intervenir entre deux ou plusieurs éléments incompatibles présents à un moment donné dans l’univers cognitif de l’individu. La théorie de l’équilibre de Heider (1946), par exemple, est une bonne illustration de ces théories : prenons le cas de Madame O. qui apprend que son amie (A) adore la corrida (C), alors qu’elle s’y oppose farouchement (O) (déséquilibre) ; la triade ACO sera « rééquilibrée » soit si l’amie de Madame O. renonce à la corrida, soit si Madame O. renonce à leur amitié. (2007). Aronson, E. (1969). En l'absence de fond sonore musical, on disait au groupe contrôle des enfants de quatre ans d'éviter de jouer avec un jouet particulier. Explicitons d'abord certaines parties de cette proposition. Evoquons les plus importants ci-dessous. On a montré que la dissonance cognitive apparaissait aussi quand des personnes cherchaient à : La dissonance cognitive influence la façon dont chacun voit les autres et notre façon de considérer notre propre identité. Freeman and Co. Guzzetti, B.J., Snyder, T.E., Glass, G.V., & Gamas, W.S. Cet ajustement permet une diminution de la tension psychologique et du désarroi. Par exemple, Jill peint, mais ressent une dissonance face à une amie plus douée qu'elle. Une première version de la théorie de la dissonance cognitive apparaît dans l'essai de Festinger, Riecken et Schachter de 1956, L'Échec d'une prophétie, qui raconte le renforcement de la croyance des adeptes d'une secte après l'échec d'une prophétie prédisant l'atterrissage imminent … Elle est utilisée parfois pour faire des tests d'intrusion afin de tester la sécurité d'un système informatique, mais plus souvent pour des objectifs plus malfaisants comme l'espionnage d'entreprises commerciales, d'organisations ou d'individus, typiquement afin d'obtenir un gain illégal, soit d'une information d'accès restrictif ou privé ou pour un gain monétaire via des méthodes de phishing pour obtenir l'accès à des comptes bancaires ou pour voler des identités, faire du chantage et ainsi de suite. Cognitive consequences of forced compliance. Une illustration classique de la dissonance cognitive est donnée par la fable Le Renard et les Raisins d'Ésope. Les différentes cognitions peuvent entretenir entre elles trois types de relations : la dissonance, la consonance, ou la neutralité. Ce mode de réduction (ajout d’un Comportement consistant) apparaît notamment quand l’individu n’a pas suffisamment de temps pour rationaliser par lui-même d’une façon plus classique, ou en situation de fausse attribution. La théorie de la dissonance cognitive se contente de constater que « dans le cas de croyances bien ancrées », la personne met en place des « processus psychiques inconscients » en vue de les préserver, même si elles sont irrationnelles. Par exemple : arrêter de manger des beignets. journal of abnormal and social psychology, 58(2), 203-210. Dans un autre exemple, des individus avec une ophidiophobie (peur des serpents) qui avaient fait de grands efforts dans des activités sans effet positif sur leur maladie, mais qui avaient été présentées comme des thérapies parfaitement adaptées, ont montré une amélioration significative de leurs symptômes phobiques[32] Dans ces cas et peut-être dans des situations similaires, des patients arrivaient à se sentir mieux afin de justifier leurs efforts et de prouver la pertinence de leurs choix. L’unité de base de la théorie de la dissonance cognitive est la cognition, définie comme tout élément de « connaissance, opinion ou croyance sur l’environnement, sur soi-même ou sur son propre comportement » (Festinger, 1957, p. 9). En effet, voilà cinquante ans, Festinger publiait l’ouvrage princeps sur la théorie, devenue depuis une théorie majeure de la psychologie sociale. Le biais de dissonance cognitive. Selon la théorie de l'équilibre, il y a trois interactions : (1) vous (P) , (2) une autre personne (O), (3) un élément (X). Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. – heider, f. (1946). Le constat opéré fait dès lors apparaître la position tenue comme « hypocrite ». Jon Elster appelle ce type de comportement la « formation d'une préférence adaptée »[17]. (1999). Le degré de punition en lui-même n'était pas suffisamment fort, c'est pourquoi les enfants devaient se convaincre eux-mêmes que ce jouet n'était pas intéressant afin de résoudre la situation de dissonance cognitive entre l'attractivité et la faible menace[6]. En utilisant le paradigme du choix libre, Tali Sharot et ses collègues ont montré qu'après un choix, l'activité dans le striatum change pour refléter la nouvelle évaluation du choix de l'objet, augmentant si l'objet a été choisi et diminuant si l'objet a été rejeté[61] Des études suivantes ont largement confirmé ces résultats[57],[62],[63]. Ils imaginèrent que les extraterrestres avaient donné à la Terre une seconde chance et que le groupe était maintenant rendu plus fort pour répandre l'idée que la destruction de la planète devait s'arrêter. (1991). la soumission librement consentie. journal of experimental social psychology, 37, 228-243. Washing away your sins: Threatened morality and physical cleansing. Cependant des recherches ultérieures ont montré que les personnes font l'expérience d'une dissonance même quand ils sentent qu'ils n'ont rien fait de mal. Promoting conceptual change in science: A comparative meta-analysis of instructional interventions from reading education and science education. the psychology of self-affi rmation: sustaining the integrity of the self. Le fait d’être dans un grand groupe ou dans une foule peut nous amener à adopter des comportements antisociaux. Afin de dissocier conceptuellement la relation de dissonance et l’état de dissonance, Robert-Vincent Joule (1986) propose de parler de « relation d’inconsistance » (vs. consistance), et de réserver le terme de « dissonance » à l’état de dissonance (terminologie que nous adopterons dès lors). Au-delà de ces effets observés à court terme, les efforts engagés dans la thérapie prédisent aussi les effets thérapeutiques à long terme[33]. Washington, DC: American Psychological Association. La réalisation de cet acte l’amène à ressentir un état d’inconfort. La théorie de la dissonance cognitive : une théorie âgée d`un demi. Egan, L.C., Bloom, P., & Santos, L.R. Justifier un comportement/une cognition en aménageant la cognition conflictuelle. Aronson, E. (1995). Les chercheurs ont envisagé des éléments liés au développement dans la théorie de la dissonance cognitive[64]. Pour la théorie de la dissonance cognitive, l’année 2007 est une date anniversaire. Paris : Presses Universitaires de France. Revue électronique de Psychologie Sociale, 2007, N°1. Les chercheurs étudient ici la façon dont une personne ou une collectivité réagissent, lorsque leur croyance est démentie : le plus souvent, au lieu de renoncer à la croyance en question, ceux-ci adoptent des stratégies visant à justifier a posteriori cette croyance (e.g., prosélytisme, renforcement de l’attitude). Quand ils étaient payés seulement 1 $, les étudiants se sentaient obligés d'être un peu en accord avec ce qu'ils avaient dit aux autres participants sur le test, car ils ne se trouvaient pas d'autre justification pour avoir agi de la sorte. Selon les théoriciens radicaux (Beauvois & Joule, 1981, 1996 ; théorie radicale de la dissonance), la dissonance sera éveillée dès lors que la relation d’inconsistance implique un comportement problématique -ce comportement étant considéré comme la « cognition génératrice » de la dissonance. Post-decision changes in desirability of alternatives. L. Festinger, théorie de la dissonance cognitive (d’après Vaidis 2006). Un autre exemple récent édifiant de l'utilisation de la dissonance cognitive dans le domaine de l'éducation se retrouve dans la « mise en scène pédagogique »[27],[28]. D'après cette interprétation, la croyance que mentir est mauvais et blessant, par la divergence entre ces cognitions, est ce qui rend les sujets malheureux[53]. Notre article se propose de présenter cette théorie dans ses grandes lignes. L'importance des cognitions pour le sujet : plus ces cognitions seront liées aux valeurs essentielles du sujet, plus la dissonance sera forte. – harmon-jones, e., & harmon-jones, c. (2002). Etc. La théorie de la dissonance cognitive (1957) est l’une des théories les plus connues de la psychologie sociale, et Festinger, son auteur, pourrait être considéré, selon Zajonc (1990), comme le Picasso de la discipline 1. Notons que Jeff Stone et Joel Cooper (2001) proposent une articulation des différentes conceptions du soi au sein d’un même modèle (modèle des standards du soi). Psychologue Leon Festinger d’ abord décrit la théorie de la dissonance cognitive en 1957.Selon Festinger, la dissonance cognitive se produit lorsque les pensées et les sentiments des gens sont incompatibles avec leur comportement, ce qui se traduit par un …

Enora Malagré Et Hugo, Esg Toulouse Classement, Pronostic Andorre Lettonie, Essen, Allemagne Tourisme, Qu Est Ce Que Le Métier D'architecte,